Catégories
Atelier Covid-19

Déconfinement et atelier : les changements pour la réouverture

Nous sommes heureux de vous annoncer que l’atelier a rouvert !

Le déconfinement nous a cependant amenés à repenser son fonctionnement. Il nous a fallu en particulier tenir compte de :

  • la nécessaire protection sanitaire des bénévoles et des usagers,
  • la mise en place du “Coup de pouce vélo – réparation”,

L’atelier est donc à nouveau ouvert, avec les changements suivants :

Adhésion obligatoire

L’atelier est réservé aux membres de l’association (pour mémoire : l’adhésion est à 10€, adhésion solidaire à 5€).

Adhérer : https://velorution-perigourdine.fr/a-propos/nous-soutenir/

Ouverture sur rendez-vous uniquement

Pour garantir le meilleur accueil, et limiter le nombre de personnes présentes sur les lieux, l’atelier est accessible sur rendez-vous uniquement. Pour prendre rendez-vous :

Permanence sur place pour information uniquement et sans accès aux locaux : le samedi de 14h à 17h.

Arrêt de la réparation assistée

Pour garantir le respect des gestes barrières, les techniciens ne pourront plus aider les usagers dans leurs réparations.

Si l’adhérent n’est pas autonome, des réparations pourront être faites directement par les techniciens. Une participation à hauteur de 15€/heure sera alors demandée.

Conditions d’accès à l’atelier

Pour la protection des bénévoles comme des usagers :

  • port du masque obligatoire
  • venir seul : l’adhérent qui vient est l’utilisateur du vélo (sauf vélo enfant : l’enfant est accompagné d’une seule personne)
  • respect des gestes barrière, des consignes données sur place et des espace réservés.

À bientôt à l’atelier !

Catégories
Atelier Covid-19

Un chèque réparation utilisable dans les ateliers participatifs et solidaires !

Communiqué de l’Heureux Cyclage – article original : https://www.heureux-cyclage.org/un-cheque-reparation-utilisable.html

Proposition n°2 de notre plan vélo pour la sortie de confinement, la mise en place d’un chèque réparation à destination de tou·tes les cyclistes a été retenue par le gouvernement. D’un montant de 50€, ce chèque couvrira tous les coûts de réparation au sein d’un atelier d’auto-réparation : adhésion et pièces. Il pourra également couvrir l’achat d’un vélo d’occasion réparé sur place. Dans tous les cas, le montant du chèque sera déduit automatiquement de la facture finale.

Les modalités pratiques d’utilisation seront annoncées très prochainement sur un site internet dédié.

Pourquoi faire le choix d’un atelier participatif et solidaire ?

Concilier l’impératif de déplacement avec celui de la transition écologique, c’est possible, et les ateliers d’auto-réparation sont le meilleur endroit pour y arriver.
En France, sur les 30 millions de vélos qui équipent la population, 9 millions ne roulent jamais de l’année ! C’est autant de vélos d’occasion dont il faut privilégier l’usage en fin de confinement, afin de limiter notre production nationale de déchets qui serait induite par l’achat de vélos neufs ! En effet, chaque année en France, nous estimons le nombre de vélos jetés à 1,5 millions !

Réparer son vélo au sein d’un des 250 ateliers participatifs et solidaires c’est :

  • Soutenir une association vélo de proximité
  • Promouvoir le réemploi et l’économie circulaire
  • Découvrir le plaisir d’être autonome dans ses réparations (un·e cycliste qui sait réparer son vélo roule plus loin, et plus longtemps, c’est prouvé !)
  • Rejoindre les 110 000 français·es qui bénéficient déjà de l’aide et des conseils de tout un collectif dans leur pratique

Et si vous n’allez pas vous servir de votre vieux vélo, ne le jetez pas ! Donnez-le dans l’atelier le plus proche de chez vous ! Il sera remis en état et pourra servir à quelqu’un·e d’autre dans le besoin.

Retrouvez la carte de tous les ateliers et nos propositions pour un plan vélo en sortie de confinement.

Catégories
Covid-19 FUB

Vélo autorisé pendant le confinement: l’État contraint de l’affirmer publiquement

Suite à recours de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), dont Vélorution périgourdine est membre, le Conseil d’État oblige le Gouvernement a affirmer publiquement que l’usage du vélo est autorisé pendant le confinement, notamment le vélo-loisir (à moins d’un kilomètre du domicile, pendant moins d’une heure).

“Le juge des référés a ordonné au Gouvernement d’indiquer publiquement et largement que le vélo peut être utilisé pour les déplacements autorisés durant le confinement.”

https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/le-gouvernement-doit-indiquer-publiquement-que-le-velo-est-autorise-durant-le-confinement

D’autres sujets étaient soulevés, mais ont été rejetés :

  • fermeture des voies vertes : le Conseil d’État dit qu’il n’y a pas d’urgence,
  • verbalisation abusives : ça relève de l’autorité judiciaire.
Catégories
Covid-19

Fermeture Voie verte : notre recours rejeté

La Voie verte est fermée pendant les vacances de Pâques et les pouvoirs publics, malgré plusieurs interpellations en ce sens, ont refusé d’envisager toute forme d’aménagement de cette fermeture, en rouvrant les passerelles par exemple. Face à cette situation, Vélorution périgourdine a été contrainte de saisir en référé le tribunal administratif (voir notre précédent article).

Notre requête a été rejetée, le juge considérant qu’il n’y avait pas d’urgence. Il ne s’est cependant pas prononcé sur le fond, à savoir la légalité et la proportionnalité de cette fermeture, dont nous continuons à douter.

Vélorution périgourdine prend acte de cette décision, mais regrette que la Voie verte reste en conséquence fermée, même pour des usages légitimes et autorisés pendant le confinement. Le vélo reste un moyen de transport garantissant le respect des gestes barrière, et sera bien utile lors du déconfinement. Nous appelons élus et administrations à lui donner toute sa place dans l’espace public.

Catégories
Covid-19

Fermeture Voie verte : le tribunal administratif saisi

La Voie verte de Périgueux est totalement fermée, pour toute la durée des vacances de Pâques. Étant déjà précédemment fermée à la promenade, cette nouvelle interdiction vise donc les trajets de transit, à pied ou à vélo, pour des déplacements pourtant légitimes et autorisés pendant le confinement : aller travailler, faire ses courses, …

À l’occasion de cette fermeture, mais également de la précédente fermeture totale pendant le week-end de Pâques, Vélorution périgourdine a alerté à plusieurs reprises le Préfet, comme les maires concernés, de l’impact considérable de cette mesure sur les usagers du vélo.

Ces mesures sont d’autant plus incompréhensibles que le vélo est un moyen de déplacement idéal et préconisé par les pouvoirs publics, en période de confinement comme de déconfinement, puisqu’il permet un strict respect des gestes barrière tout en maintenant un peu d’activité physique.

Face à cette mesure disproportionnée, qui entrave de manière insupportable la liberté de circulation des cyclistes, Vélorution périgourdine a décidé de saisir le juge des référés du tribunal administratif de Bordeaux, pour lui demander la réouverture de la Voie verte.

Catégories
Communiqué Covid-19

Fermeture de la voie verte: pourquoi punir les cyclistes ?

La Voie verte vient d’être fermée pour toutes les vacances scolaires. Cette fermeture punit les cyclistes, qui s’en servent pourtant pour des usages légitimes. Nous avons protesté contre cette mesure devant le Préfet.

Et la lettre au Préfet :

Catégories
Communiqué Covid-19

Confinement et vélo : on fait le point

Beaucoup d’informations circulent sur l’utilisation du vélo pendant le confinement : on fait le point pour vous.

Le vélo reste autorisé pendant le confinement

Pendant le confinement, vos déplacements inévitables peuvent être faits à vélo : aller travailler, courses de première nécessité, besoins médicaux… D’ailleurs, la Voie verte reste ouverte pour ces usages (même si des barrières parisiennes en barrent l’accès…). [Edit : Voie verte fermée du 18/04 au 03/05]

Concernant le vélo pour l’activité physique (moins d’une heure, moins d’un kilomètre) : il n’est pas interdit. Pour autant, Vélorution périgourdine ne l’encourage pas : évitons d’engorger les Urgences actuellement.

Que faire en cas de contrôle ?

Les instructions données aux services de contrôle ne sont pas toujours très claires, voire parfois non conformes au Droit : n’en voulez pas au policier.

En cas de contrôle, nous vous invitons à :

  • accepter le contrôle et, le cas échéant, la verbalisation,
  • ne pas payer l’amende forfaitaire si vous étiez en règle,
  • la contester (requête en exonération).

Dans tous les cas, et particulièrement si un contrôle s’est mal passé, informez-nous à contact@velorution-perigourdine.fr

Catégories
Communiqué Covid-19

Pendant le confinement : on continue à pédaler !

La lettre au Préfet :